Chargement du contenu ...

Actualité

PAIEMENT ELECTRONIQUE DES FACTURES : La CIE s'investit en 2019

Publié le Mardi 25 juillet 2018 | Notre Voie

1

Le Réseau des journalistes pour la Promotion du management, le Développement d'entreprise et l'Entrepreneuriat (RJ-MDE) et leurs hôtes posent pour la postérité.

La Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) envisage de s’associer aux compagnies de téléphonie cellulaire pour le paiement électronique des factures d’électricité en 2019.L’information a été certifiée, le vendredi 20 juillet 2018, au Centre des métiers de l’électricité de Bingerville, à l’est d’Abidjan, par Mme Marie Bitty, directeur central, commercial marketing et relations clients, de la Cie. C’était au terme de la visite d’entreprise dans le cadre des activités du Réseau des journalistes pour la Promotion du management, le Développement d'entreprise et l'Entrepreneuriat (RJ-MDE). Le partenariat qui va s’établir avec les compagnies de téléphonie cellulaire, selon elle, a pour objectif d’alleger leurs tâches. Car a-t-elle révélé, 70% des abonnés de la Cie paient, en moyenne, leurs factures via mobile money. Tout comme dans certaines zones, il y a un taux de plus de 90% de paiement par le même procédé et dans d’autres 40%. Le directeur général du Centre des métiers de l’électricité de Bingerville, Paul Ginies, pour sa part, est convaincu que l’avenir appartient à l’Afrique si ce continent met l’accent sur la formation des jeunes. Il a exprimé sa satisfaction selon laquelle il y a plus de filles en formation dans les filières technologiques en Afrique qu’en Europe. Ce qui à l’en croire constitue un atout non négligeable pour le continent. « Nous devons mettre sur le marché des professionnels compétents pour satisfaire la demande et accompagner les innovations dans le secteur des énergies », argumente t'il. Le secrétaire général de la Cie, Emmanuel Kouadio, quant à lui, lors de sa présentation au siège de la compagnie, à Treichville, a insisté sur le fait que c’est l’Etat ivoirien qui fixe le tarif de l’électricité. Parce que la compagnie n’est qu’un concessionnaire. L’ambition de l’entreprise, a t-il annoncé, est de mettre fin à la fraude sur l’électricité. Au dire d’Emmanuel Kouadio, ce sont 300 fraudeurs de toutes les classes sociales qui sont détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). A l’en croire, le préjudice causé par les fraudeurs est subi par l’Etat ivoirien qui a concédé le marché de commercialisation de l’électricité à la Cie. L’entreprise a fait un résultat net de 1,9 milliards FCFA en 2017. Le chiffre d’affaires du secteur de l’électricité est estimé à 593,2 milliards FCFA l’année dernière. Le président du RJ-MDE, Guy Assane Yapi, ravi de la visite exhorte la Cie à être en phase avec les consommateurs qui sont de plus en plus exigeants.

GOMON Edmond