Chargement du contenu ...

Actualité

Salon international de l’originalité d’Abidjan / Beau succès de “ Origigi 2017

Publié le Lundi 30 Octobre 2017 | Fraternité Matin

1

Durant trois jours,le monde industriel s’est retrouvé pour débattre de la fraude et de la contrefaçon.

La troisième éditiondu du Salon international de l’originalité a pris fin vendredi, par une sympathique cérémonie, à l’Espace Latrille Events, aux Deux Plateaux. Durant trois jours (du 25 au 27 octobre), « La sensibilisation à l’originalité des produits et services comme moteur de développement pour une Afrique émergente », thème général du ‘’Salon Origigi’’, a été faite à travers des expositions, animations, panels, débats et conférences. 2.500 visiteurs, 7 panels portant sur les thèmes « Code de l’électricité en Côte d’Ivoire », «La qualité du service de distribution d’eau en Côte d’Ivoire » « Comment créer et protéger efficacement sa marque », « Définition de la cybercriminalité et top 5 des arnaques les plus en vogue », « La modernisation de l’État civil en Côte d’Ivoire », « La loi portant protection des données à caractère personnel en Côte d’Ivoire », « L’originalité des produits, marques et services Made In Côte d’Ivoire », ont meublé Origigi 2017. « La contrefaçon et la fraude causent beaucoup de dégâts dans notre société. C’est pourquoi, au nom de Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des Pme, je voudrais féliciter et encourager les initiateurs de ce salon, ainsi que toutes les personnes de bonne volonté qui les accompagnent dans cette initiative qui contribue énormément au bien-être de nos populations. Avec ce salon, on peut dire que la lutte contre la fraude et la contrefaçon est bien engagée. Sur ce, je déclare au nom du ministre, clôse la troisième édition du Salon Origigi. Vive Origigi 2018 », a déclaré Georges Yapi, directeur de la métrologie du contrôle de la qualité et de la fraude, représentant le ministre du Commerce, parrain du salon.

Avant lui, la cérémonie de clôture a été une belle occasion pour le comité d’organisation de remercier tous les partenaires et de donner les conclusions et résolutions de ‘’Origigi 2017’’. Dans son exposé de clôture, Félix N’Zi Kokora, secrétaire du comité scientifique, a expliqué la démarche, les objectifs et les orientations qui ont guidé les travaux, avant d’énoncer les recommandations. Il s’agissait pour le comité scientifique de savoir s’il existait un plan national de lutte contre la contrefaçon et la fraude, une stratégie avec un plan d’action pour parvenir à des résultats probants dans la lutte, des indicateurs précis pour mieux apprécier les résultats, des moyens informationnels et communicationnels pour produire des effets à moyen terme et avoir un impact positif sur la population à long terme. Au terme donc des réflexions, le comité scientifique a recommandé de « continuer l’accompagnement institutionnel dans la lutte, faire le contrôle des organes de comptage avec la Cie et la Sodeci, la mise en place d’un fichier unique afin de lutter efficacement contre la fraude avec l’Oni, encourager les créateurs de marques à se faire enregistrer via le système de Madrid pour l’enregistrement international des marques, sensibiliser davantage les populations au mode opératoire des cyberdélinquants, les personnes physiques à protéger elles-mêmes leurs données personnelles et enfin se former ou se renseigner sur le bien fait des produits d’origine », a-t-il expliqué avant qu’en guise de remerciement et de reconnaissance, le comité d’organisation ne distingue plusieurs de ses partenaires. 21 attestions de participation et 10 prix ont été attribués aux entreprises et médias partenaires, ainsi qu’u’aux mécènes et bienfaiteurs qui soutiennent le Salon Origigi.

SERGES N’GUESSANT