Chargement du contenu ...

Notre Politique sociale

politique_sociale

Une politique sociale dynamique

Le Fonds Commun de Placement (FCP)

Le Fonds Commun de Placement (FCP) permet aux travailleurs de participer au capital de l’entreprise à hauteur de 5% du capital. En plus de cela, le FCP s’est doté d’un important portefeuille de valeurs mobilières, en acquérant des actions d’autres sociétés ou des emprunts obligatoires émis par l’état de Côte d’Ivoire. Pour soutenir ce fonds qui permet à chaque collaborateur de se constituer un « trésor de retraite », la Direction générale l’alimente depuis quelques années avec un apport annuel de 100 millions.

Le Fonds de Solidarité

Le Fonds de Solidarité,expression de la solidarité africaine transposée en entreprise, est alimenté par une contribution annuelle de l’entreprise et par les cotisations mensuelles des travailleurs. Il permet de bénéficier d’une prestation financière non remboursable, à l’occasion d’événements heureux ou malheureux au 31 octobre 2000.

La Mutuelle d’épargne et de crédit (MA2E)

La Mutuelle d’épargne et de crédit (MA2E) permet d’apprendre aux collaborateurs à épargner pendant au moins 4mois, avant de prétendre bénéficier d’un prêt (qui peut être trois fois et demie le montant épargné). La convention avec les banques : grâce à ces conventions signées avec la BHCI et bientôt avec la SGBCI, les entreprises encouragent leurs collaborateurs à accéder, entre autres à la propriété immobilière, pendant qu’ils sont en activité.

L’Assurance Maladie à la Retraite

L’Assurance Maladie à la Retraite, vieux rêve caressé par le président Zadi et les retraités est désormais une réalité. Produit social unique en Côte-d’Ivoire, cette assurance permettra sans aucun doute de rallonger l’espérance de vie des retraités, qui perdaient le bénéfice de la couverture maladie dès qu’ils quittaient l’entreprise.

Le Fonds Solidarité Santé SIDA

Le Fonds Solidarité Santé SIDA permet aux travailleurs qui seraient infectés par le VIH de se soigner gratuitement avec des antirétroviraux, par la méthode de la tri thérapie. Sans cette forme de solidarité, le malade devrait débourser tous les mois, une somme variant entre 350 et 500 000 F CFA.

Associations

Pour renforcer la cohésion sociale, pour susciter l’esprit de fraternité et de famille, des associations organisent régulièrement des manifestations socioculturelles et sportives. Ce sont l’ASCACIE (Association Sportive et Culturelle des Agents de la CIE), l’UMACIE (Union des agents de Maîtrise de la CIE), l’UCACIE (Union des cadres de la CIE) et l’USCIE (Union des secrétaires de la CIE) qui est une section de la LIS, Ligue Ivoirienne des Secrétaires.

La vie syndicale

La vie syndicale existe également avec des syndicats représentatifs qui occupent l’espace professionnel de la CIE. Il s’agit du SYNATCIE (Syndicat National des travailleurs de la compagnie Ivoirienne d’Electricité), du SYNASEC (Syndicat National des Agents du Secteur de l’Electricité et du Combustible. La Direction générale et les syndicats collaborent dans un esprit de partenariat. Ce partenariat gagnant-gagnant a permis d’obtenir beaucoup d’avancées pour les collaborateurs.